Ce site utilise des cookies techniques, analytiques et tiers..
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Préférences cookies

« 3 Portraits d’italo-montréalais d’hier et d’aujourd’hui: Paul Tana, Gianni Princigalli et Roberto Zorfini nous racontent, grâce aux images du cinéma, un autre chapitre de « Caffè Italia »

Le 19 octobre de l’année passée, à l’occasion de la 17e Semaine de la langue italienne dans le monde », l’Institut Culturel Italien de Montréal, l’École des médias de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et le Département des langues, des littératures et des cultures de l’Université McGill lançaient le projet « Caffè Italia« , inspiré de l’œuvre homonyme (1985) du célèbre réalisateur italo-canadien Paul Tana, professeur de « Média et cinéma » à l’UQAM.

Paul Tana, dans son film « Caffè Italia« , nous raconte de façon réaliste l’histoire des Italiens de Montréal, une communauté active depuis la fin du XIXe siècle, ainsi Giovanni Princigalli, Roberto Zorfini et Paul Tana lui-même feront de même en racontant les coutumes et traditions de l’émigration italienne au Canada avec leurs images.

L’Institut Italien de Culture et l’École des Médias de l’Université du Québec à Montréal sont heureux de présenter le film intitulé : « 3 Portraits d’italo-montréalais d’hier et d’aujourd’hui. « 3 Portraits » est un récit composé de trois histoires :

“Il fico/Le figuier » de Paul Tana (28 min)
Le figuier (Ficus carica), cultivé en Méditerranée, a été apporté à Montréal grâce aux Italiens, qui préservent généreusement sa vitalité, le faisant renaître chaque année.

« Giorni migliori/Jours meilleurs » de Gianni Princigalli (24 min)
Trois histoires de jeunes émigrants italiens à Montréal : Barbara, qui vit avec Ihab, une Palestinienne de Syrie, puis Luca, une chercheuse talentueuse qui vit avec son partenaire Marco ; et enfin Claudia et Publio, qui ont trois enfants et une pizzeria.

« Il tempo di un caffè/ Le temps d’un café » de Roberto Zorfini (15 min)
Cinq Italiens sont chez eux et, en parlant à un ami, ils préparent un café, qui devient une occasion de raconter leur expérience d’immigration au Canada.

Mardi, 13 novembre 2018, 19 h
Cinéma Beaubien
2396, rue Beaubien Est
Montréal (QC) H2G 1N2
Entrée libre

L’œuvre « 3 Portraits » est issue du projet « Caffè Italia« , conçu par Francesco D’Arelli et Paul Tana, produit par l’Institut Italien de Culture de Montréal et l’École des médias de l’Université du Québec à Montréal.

Paul Tana, né à Ancône, en Italie, en 1947, est arrivé au Québec avec sa famille en 1958. Il a étudié à l’Université de Montréal et enseigne à l’École des Médias à l’Université du Québec à Montréal. Il a commencé sa carrière cinématographique dans les années 1970 avec la coopérative de production ACPAV, réalisant une longue série de courts métrages mémorables, dont Les Grands enfants (1980), Caffè Italia (1985), La Sarrasine (1992) et La Déroute (1998).

Giovanni Princigalli, diplômé en sciences politiques en Italie et en cinéma à l’Université de Montréal. Il a suivi une formation en réalisation de documentaires à Paris et en Italie. Outre Les fleur à la fenêtre (2010), il a réalisé deux documentaires, Japiga gagì (2003) et Ho fatto il mio coraggio (2009), qui ont été présentés dans de nombreux festivals à travers le monde. Il a enseigné le cinéma italien à l’Université McGill et donne un cours de scénario à l’Université de Montréal. Italien résidant à Montréal depuis 2003. En tant qu’ethnographe et cinéaste, il a réalisé plusieurs documentaires présentés en Afrique, à Cuba, en Amérique du Sud, etc., remportant de nombreux prix.

Roberto Zorfini, réalisateur italien, qui a déménagé à Montréal en 2010. En 1995, il obtient un diplôme de l’Institut Professionnel de Cinématographie et Télévision Roberto Rossellini de Rome (Istituto Professionale Cinematografia e Televisione Roberto Rossellini di Roma). Il a plus de 20 ans d’expérience dans le domaine des projets vidéo et a travaillé pendant près d’une décennie avec la télévision italienne RAI. En 2013, avec son court-métrage “Imperfetto Equilibrio”, il a obtenu un prix spécial lors du Festival du film italien contemporain (ICFF – Toronto). Au Canada, il a produit des publicités pour diverses compagnies et a travaillé comme directeur de création pour Panoramitalia. Après avoir travaillé comme auteur pour RAI World, il a remporté le premier prix en 2014 dans le cadre du 48 Hour Film Project d’Ottawa avec son court-métrage « Alice« 

  • Organisé par: Istituto Italiano di Cultura di Montréal
  • En collaboration avec: École des médias dell’Université du Québec à Montr