Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Activez les cookies pour faciliter votre navigation sur le Web. OK

Histoire

 

Histoire


L’Institut Italien de Culture de Montréal, est situé sur l’avenue Docteur Penfield, au cœur du Golden Square Mile, le quartier de la bourgeoisie montréalaise du 19e siècle, entre la rue Stanley et la rue Drummond. L’Institut Italien de Culture de Montréal occupe les anciennes écuries d'une prestigieuse villa de fin de siècle qui abrite aujourd'hui le Consulat Général d’Italie.

L’Institut organise des activités culturelles, collabore avec les institutions académiques locales, organise des cours de langue et de culture italiennes, présente des expositions d’art, des conférences, des films et des projections vidéos; et donne des informations sur l’Union Européenne, l’Italie, ses régions et son patrimoine culturel. De plus, l’Institut offre des opportunités de collaboration culturelle entre les organisations, les italiens et les canadiens afin de faciliter les échanges dans le domaine théâtral, musical et cinématographique.
L’Institut offre des informations et un support logistique pour les opérateurs publics et privés, italiens et étrangers, intéressés par des événements culturels italiens au Canada. L’Institut soutient aussi des initiatives basées sur des principes de démocratie, de respect réciproque et de solidarité internationale, qui favorisent le dialogue interculturel et multilatéral.

L'IIC de Montréal a été un membre fondateur d’EUNIC Canada et l'IIC est souvent impliqué dans les événements organisés par d'autres services culturels des pays européens actifs au Québec et dans le reste du Canada.
Dans le monde,  il y a 83 Instituts Italiens de Culture, soutenus principalement par le Ministère des Affaires Étrangères. Il y en a trois au Canada: à Toronto, à Montréal et à Vancouver. L'Institut Italien de Culture de Montréal a sous sa juridiction la province du Québec et les provinces de l’Est du Canada et Ottawa.
Des informations détaillées sur les activités organisées par l'Institut Italien de Culture à Montréal sont disponibles en français, en anglais et en italien sur le site suivant:

http://www.iicmontreal.esteri.it/IIC_Montreal  

Les informations relatives à nos précédentes activités sont accessibles à travers notre portail de recherche.
Le bâtiment de l'Institut appartient au gouvernement italien. Les locaux actuels ont une valeur historique et ils appartiennent également au gouvernement italien. L’Institut se trouve à proximité du campus de l'Université de McGill, sur avenue Docteur-Penfield, à côté du Consulat général d'Italie au cœur du Golden Square Miles de Montréal.

L’Institut a été fondé en 1962 par Antonio D’Andrea, professeur d’Italien, qui avait auparavant établi le département de langue italienne à l’Université McGill et avec Dante della Terza, il créa la revue A Yearbook of Italian Studies.

D’Andrea était convaincu que la revue et l’Institut avaient comme objectif principal de créer un pont culturel entre l’Italie et le Canada et, en particulier, entre l’Italie et la communauté francophone et anglophone du Québec, y compris celle italo-québécoise.

L’Institut Italien de Culture relève du Ministère italien des Affaires Étrangères et jouit d'une autonomie opérationnelle. Il a pour but de promouvoir, soutenir et développer, dans les domaines culturel et linguistique, les rapports entre l'Italie et le Québec.

Lieu de débats et de manifestations culturelles, l’Institut Italien de Culture de Montréal abrite également une bibliothèque-médiathèque de 6 000 volumes, récemment informatisée, un bureau d'informations pédagogiques et culturelles ainsi qu'une école de langue italienne.

Les Directeurs qui se sont succédé à l'IIC de Montréal sont les suivants:

• Francesco D'Arelli
• Martin Stiglio
• Angelo Mazzone
• Giovanna Jatropelli
• Elio Traina
• Lucia Cenerini
• Gianfranco Silvestro
• Guido Bistolfi
• Giovanni Battaglia
• Vittorio Politi
• Maria Fortunata
• Antonio D'Andrea

Activités culturelles

Dans le domaine de la danse et du théâtre, l'Institut a accueilli, en février 2006, la troupe de théâtre Motus avec son spectacle Enquêtes sur Pre-paradise sorry now tiré de l’œuvre homonyme de Rainer Werner Fassbinder. En mars 2006, Denise Agiman et Silvio Orvieto de la troupe Tealtro ont mis en scène des dialogues tirés de l'œuvre de Dario Fo et Franca Rame, puis reprise en 2007 avec mise en scène de Paul Buissoneau. En 2008, le Teatro Gioco Vita a participé à la 10e édition du Festival international des arts de la marionnette. La même année, l’IIC a présenté deux œuvres de Carlo Goldoni: L’Imprésario de Smyrne réalisé par Carl Bechard et Arlequin, serviteur de deux maîtres réalisé par Giorgio Strehler et mise en scène de Ferruccio Soleri. En 2009, on accueille la Compagnia della Quarta avec le spectacle de théâtre expérimental Le cento cose. En avril 2010, l'Usine C présente Icaro de Daniele Finzi Pasca et en septembre, Toni Servillo a joué dans la pièce de La trilogia della villeggiatura de Carlo Goldoni.


Dans le domaine musical, nous avons organisé des concerts et/ou séminaires avec des solistes et des ensembles de renommée mondiale, tels que: Maestro Maurizio Pollini et Mario Duel en 2006; le clarinettiste Corrado Giuffredi, collaborateur de Maestro Muti en 2007; le chorégraphe Mauro Bigonzetti pour le spectacle de danse contemporaine Le quattro stagioni de Vivaldi en 2007; le pianiste Fabio Marra et la soprano Angela Papale en 2007; le Maestro Manrico Tedeschi, qui en 2008 a donné une conférence sur Pavarotti suivie d'un concert de Makiko Awazu, Arrigo Pola et le ténor Francesco Verrecchia; le groupe de rock symphonique Banco del mutuo soccorso et de l'Orchestre internationale italienne (2008); l’orchestre du Maestro Gianluca Martinenghi, dirigé par Natalia Roman, avec le soprano Giuseppe Varano et le ténor Gino Quilico, qui a présenté en août 2009, La traviata; le Maestro Michel Brousseau, qui a dirigé le concerto de Carmina burana; Luca Ciarla Quartet qui a été applaudi au Festival de Jazz de Montréal en 2012 et finalement à l'automne de la même année, l’Institut a collaboré avec le groupe progressive Alex Carpani Band ainsi que durant la Semaine italienne de Montréal avec le groupe de musique électronique de Turin, Subsonica. À signaler la venue du Maestro Ludovico Enaudi pour un concert au Centre Pierre Peladeau.

Pour promouvoir le littérature contemporaine italienne, Nino Ricci et Melania Mazzucco ont participé au Festival Metropolis Bleu en 2006. Pour la Rencontre Internationale de Littérature, Andrea Inglese est venue en 2006, Erri De Luca, Gianmaria Testa et Gabriele Mirabassi en 2008 et Roberto Palazzi en 2009. Melania Mazzucco a présenté une conférence sur ses réalisations en 2007. Roberto Saviano présenta son scandaleux et puissant livre Gomorra en 2008. L'Institut a aussi organisé une série de rencontres en 2010 et cela en présence de Massimo Carlotto à propos de son cas judiciaire et littéraire. L'Institut a invité au Festival Metropolis Bleu de 2011 et 2012, l’écrivain Antonio Pennacchi et Edoardo Nesi, gagnants du prix Strega Metropolis bleu. Enfin, en 2012, au Festival international de littérature de Montréal dans le cadre de Lisezleurope, nous avons invité Marco Malvaldi pour une série d’événements. En 2013 Erri De Luca, Gianrico Carofiglio e Lia Levi.

Dans le domaine du cinéma, l’Institut a organisé des rétrospectives avec les plus grands acteurs et réalisateurs italiens tels que: Bruno Ramirez qui en avril 2006 présenta son film Il Duce canadese; nous avons invité Marco Bellocchio et Mimmo Calopresti à participer au Festival des Films du monde de Montréal qui a eu lieu en été de la même année; Nanni Moretti, dont la rétrospective a été présentée par le critique de cinéma Jean A. Gili en mars 2007 (qui a aussi été invité à donner une conférence en 2011, intitulée Rome et le cinéma). En mars 2008, l’Institut, en collaboration avec la Cinémathèque Québécoise, l'Institut National de l'Audiovisuel, la revue électronique Hors Champ, l'UQAM et l'Université de Montréal, a présenté l’opéra de Godard, de Ruis, de Rhomer et de Rossellini. En mars 2008, Massimo Bortone présenta le film qui a gagné un prix Rosso come il cielo; et en octobre l'Institut diffuse les films à succès d’Antonello Grimaldi (Caos Calmo), Matteo Garrone (Gomorra) et Paolo Sorrentino (Il Divo). Dans le cadre de la XIe édition des Rencontres internationales du documentaire de Montréal, en novembre 2009, l'Institut a aidé à organiser une importante rétrospective sur Pier Paolo Pasolini. En 2010, l’Institut annonce la venue de l'actrice Stefania Sandrelli au Festival des Films du Monde à Montréal et invite le Directeur Lorenzo Rossellini à une conférence sur son œuvre. En mai 2011, on reprend la collaboration avec la Cinémathèque Québécoise avec les œuvres de Fellini, de Rossellini, de Pasolini et Moretti filmé à Rome. En 2012, au même moment qu’avait lieu l'exposition du photographe de renommée internationale, Mimmo Iodice, l'Institut organisa la projection d'un documentaire sur l’artiste au musée McCord et présenta de grands films italiens comme: It started in Naples (Melville Shavelson), Ciao Professore (Lina Wertmuller) et Le mani sulla città (Francesco Rosi) et Napolitan Diary.

Dans le domaine de la photographie, l'Institut a parrainé des événements de célèbres photographes italiens tels que Ilvio Gallo dans le cadre du «Mois de la photo Italienne"(22); Mimmo Iodice, artiste napolitain, maintenant reconnu dans le monde entier, qui a présenté son exposition Villes sublimes à Montréal.

Dans le domaine des arts visuels, l’Institut a organisé de nombreuses expositions qui témoignent de la grande tradition artistique italienne. En 2007, l’exposition Memorie di Venezia de Sandro Diani; à l’automne 2010, l'exposition des œuvres du peintre turinois Piero Rasero et le Caravaggio e i suoi seguaci qui s'est tenue à Ottawa en 2011.

Dans le domaine scientifique et de la recherche, l'Institut a invité en 2007, le philosophe de la pensée faible: Gianni Vattimo, et le chercheur Michela Marzano. En2010, nous avons organisé une série de conférences avec le philosophe Remo Bodei. À l'automne 2012, l'anthropologue de renommée internationale, Mariella Pandolfi, professeure à l'Université de Montréal, a présenté l'exposition du photographe et ami d'enfance Mimmo Iodice. Peu de temps après et aujourd'hui installée au Canada, Manuela Girotti, chercheuse italienne en mathématiques, donna une conférence sur les applications pratiques des mathématiques. En février 2013, l'Institut a organisé une série de conférences avec le professeur Alessandro Barilli, historien d'art et théoricien de la culture; et en mars la professeure Anne-Louise Fonseca, chercheuse de l'Université de Montréal, parla du carnaval sous toutes ses formes, de Venise au carnaval de Rio.

PARTENARIAT AVEC LES INSTITUTIONS CULTURELLES ET MUSÉES LOCAUX

• Musée McCord,
• Musée des Beaux-Arts,
• Musée d'Art Contemporain,
• Musée de la Civilisation à Québec,
• Musée Pointe-à-Callière,
• Palais Montcalm,
• Château Dufresne,
• Casa d'Italia,
• le Centre Leonardo da Vinci,
• le Festival des Films du Monde,
• le Festival de Théâtre des Amériques,
• le Festival International Films sur l'Art,
• le Festival International du Film pour Enfants,
• le Festival International de la Littérature
• le Festival Metropolis Bleu.


INSTITUTIONS THÉÂTRALES ET CINÉMATOGRAPHIQUES
• Place-des-Arts,
• Cinémathèque québécoise,
• l'Orchestre Philharmonique du Nouveau Monde,
• Nouveau Cinéma,
• Maison Théâtre
• Théâtre du Nouveau Monde
.
INSTITUTIONS DE MUSIQUE
• L’Opéra de Montréal
• L’Orchestre symphonique de Montréal.

UNIVERSITÉ
• L'Université McGill,
• L'Université Concordia,
• L’Université de Montréal (UdeM),
• L’Université de Sherbrooke
• L'Université Dalhousie à Halifax.

ARCHITECTURE ET DESIGN
• Centre canadien d'architecture (CCA).

MÉDIAS
• Corriere Italiano,
• Cittadino Canadese,
• Panoramaitalia,
• Radio CFMB 1280,
• Accenti,
• Rai International,
• Telelatino,
• La Voce
• L’Ora di Ottawa.



(Mise à jour, le 23 avril 2014)


36