Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Activez les cookies pour faciliter votre navigation sur le Web. OK

Quel che resta. Le voci: "Surplus ou résidu de l'imaginaire chrétien dans la culture contemporaine" dialogue avec Alessandro Zaccuri

Date:

28/12/AM


Quel che resta. Le voci:

L'Institut Italien de Culture de Montréal est heureux de présenter la série de conversations intitulée "Quel che resta. Le voci", conçue par Francesco D'Arelli, Vito Teti et Demetrio Paolin. "Quel che resta. Le voci", est une opportunité de dialogue et de réflexion, qui implique des écrivains, des écrivaines, des photographes, des artistes... et aspire à être une manière différente d'habiter l'espace et de naviguer sur le réseau routier internet.

Lundi, le 28 décembre 2020, 15h HNE Montréal - (21h Rome)
Inscription requise

À la série "Quel che resta" participera l'écrivain Alessandro Zaccuri, qui partagera ses pensées en discutant avec Demetrio Paolin, écrivain, Vito Teti, anthropologue et professeur à l'Université de Calabre, et avec Francesco D'Arelli, directeur de l'Institut Italien de Culture de Montréal. A. Zaccuri n'est pas seulement l'un de nos meilleurs romanciers, mais c'est aussi un essayiste passionné, qui amène un regard différent sur les phénomènes littéraires et sociaux. À partir de ses œuvres: In terra sconsacrata (Bompiani, 2008) et Non tutto è da butttare. Arte e racconto della spazzatura (La Scuola, 2016), la question suivante se pose: dans la culture contemporaine, l'imaginaire chrétien est-il un résidu ou un surplus?

Alessandro Zaccuri est né à La Spezia en 1963. Il vit et travaille à Milan. Il est journaliste au quotidien Avvenire, pour lequel il s'occupe principalement de littérature et de culture. Il a fait ses débuts de romancier en 2003 avec Milano, la città di nessuno (L'Ancora del Mediterraneo, prix de littérature et d'industrie de Biella). Mondadori a publié les romans Il signor figlio (2007, prix Selezione Campiello), Infinita notte (2009) et Dopo il miracolo (2012, prix Basilicata et Frignano). Il a ensuite publié Lo spregio (Marsilio, 2016, prix Comisso et Mondello Giovani) et Nel nome (NNE, 2019). Il est l'auteur de nombreux essais, dont Citazioni pericolose. Il cinema come critica letteraria (Fazi, 2000), In terra sconsacrata. Perché l'immaginario è ancora cristiano (Bompiani, 2008), Francesco. Il cristianesimo semplice di papa Bergoglio (Il melangolo, 2014), Non è tutto da buttare. Arte e racconto della spazzatura (La Scuola, 2016), et Come non letto. 10 classici + 1 che possono ancora salvare il mondo (Ponte alle Grazie, 2017). Il collabore avec de nombreux magazines, dont Vita e Pensiero.

Vito Teti, professeur titulaire d'anthropologie culturelle à l'Université de Calabre, où il a fondé et dirige le Centre d'initiatives et de recherche "Anthropologies et littératures de la Méditerranée". Il a traité l'histoire et la culture de la nourriture, l'anthropologie des voyages et de l'émigration, les rituels et les fêtes dans la société traditionnelle et actuelle, l'anthropologie et l'ethnographie de l'abandon avec une référence particulière à l'Italie du Sud et à la Méditerranée. Il est l'auteur de volumes, d'essais et de nouvelles. Parmi les publications les plus récentes: Pietre di pane (Quodlibet, 2011, Stones into bread, Guernica Editions, 2018), Il patriota e la maestra (Quodlibet, 2012) Maledetto Sud (Einaudi, 2013), Fine pasto. Il cibo che verrà (Einaudi 2015), Terra Inquieta. Antropologia dell’erranza meridionale, (Rubbettino, 2015), Storia del peperoncino. Cibi, simboli e culture tra Mediterraneo e mondo (Donzelli, 2016), Quel che resta. L’Italia dei paesi, tra abbandono e ritorno, (Donzelli, 2017), A filo doppio. Un’antologia di scritture calabro-canadesi (Donzelli, 2017, con Francesco Loriggio) et Prevedere l’imprevedibile. Presente, passato e futuro in tempo di coronavirus (Donzelli, 2020).

Demetrio Paolin, né à Canelli, vit à Turin. Il collabore avec le Corriere della sera. Il a écrit des essais et des romans. Avec Conforme alla gloria (Voland, 2016), il était parmi les 12 finalistes du Prix Strega 2016. Anatomia di un profeta (Voland, 2020) est son dernier roman.

Information

Date: Lun 28 Déc 2020

Heure: Alle 15:00

Organisé par : Istituto Italiano di Cultura di Montréal

Entrée : Libre


1512