Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Activez les cookies pour faciliter votre navigation sur le Web. OK

Jean-Sébastien Bach et Noël

Date:

10/12/AM


Jean-Sébastien Bach et Noël

L'Institut Italien de Culture de Montréal, grâce à la généreuse collaboration de l’Orchestra Sinfonica di Milano Giuseppe Verdi, est très heureux d'offrir, à l'approche de Noël et de l'Épiphanie, le programme de concert intitulé "Jean-Sébastien Bach et Noël".

Écouter un concert de musique sacrée dans l'atmosphère unique du Dôme de Milan est une occasion qui éclaire les sens et élève l'esprit, lors du rendez-vous qui est devenu une tradition sur la scène milanaise en prévision de Noël: le grand concert dans la cathédrale offert à la ville par la Veneranda Fabbrica et la ville de Milan; un événement qui illumine le Dôme avec harmonie, émotion et enthousiasme pour accueillir les citoyens et les visiteurs. Les mélodies sonores se fondent dans l'harmonie architecturale de la cathédrale, dans le sillon de ce même élan ascendant qui a inspiré la ville dans la construction de son premier symbole en 1387.

Johann Sebastian Bach, Oratorio de Noël (Weihnachts-Oratorium)

Enregistré le 20 décembre 2019, le concert met en scène l’Ensemble instrumental et vocal laBarocca de laVerdi, dirigé par le Maestro Ruben Jais, avec quatre solistes: Céline Scheen (soprano), Damien Guillon (alto), Benedikt Kristjansson (ténor) et Marco Saccardin (baryton).

L’Oratorio de Noël (Weihnachts-Oratorium), dont le titre original est Oratorium tempore nativitatis Christi, est l’une des compositions sacrées les plus célèbres et les plus interprétées par Johann Sebastian Bach (1685-1750), composées et interprétées pour la première fois à Noël 1734 à Leipzig, où Bach était Cantor depuis plus de dix ans.

Dans la production sacrée de Bach, le terme Oratorium apparaît trois fois, aux points culminants de l’année: Noël, Pâques et l’Ascension. Cela peut avoir un caractère narratif, comme dans le cas de l’Oratorio de Pâques, ou privilégier le récit de l’Évangile et confier son intonation à un ténor, qui personnifiera l’évangéliste, et c’est le cas de l’Oratorio Weihnachts, notre proposition d’écoute de Noël.

Articulée en 64 pièces, la composition comprend l’alternance d’arias en solo, d’arias à plusieurs voix, de récitatifs accompagnés par la basse continue et qui reprennent les évangiles de Luca et Matteo, de récitatifs libres accompagnés d’une instrumentation plus riche, de chorals et de chœurs d’ouverture. Dans l’Oratoire de Noël, la commémoration de la naissance de Jésus en ses différents moments, somptueuse et triomphante, devient une célébration de la foi authentique.

Sur les 6 cantates au total dans lesquelles s’articule la composition, nous vous en faisons écouter deux: la première cantate, Jauchzet, frohlocket et la sixième cantate, Herr, wenn die stolzen Feinde schnauben, respectivement consacrée à dies natalis et à l’Épiphanie. Une implication instrumentale et émotionnelle vous attend donc, qui, nous l’espérons, vous donnera un rayon de lumière, de joie et de sérénité pour que vienne un Noël enrichissant et riche en émotions.

Johann Sebastian Bach, Gavotte en Rondeau

Dans l’intention de célébrer un retour à la musique live, grâce au dialogue entre la ville de Milan et d’autres institutions culturelles, nous partageons avec vous la première des cinq vidéos que l’Orchestra Sinfonica Giuseppe Verdi de Milan a produit en collaboration avec le Gallerie d’Italia sur la Piazza Scala: l’ensemble milanais d’espaces d’exposition prestigieux inauguré entre 2011 et 2012 et créé par Intesa Sanpaolo pour mettre à disposition son patrimoine artistique et architectural, enrichi par les collections de la Fondation Cariplo à Milan.

Les Gallerie d’Italia de Milan sont le plus récent des trois musées italiens et abritent deux magnifiques collections: la sélection de tableaux de la section De Canova à Boccioni. Le XIXe siècle et les œuvres italiennes du XXe siècle dans la section Chantier du XXe siècle.

Dans une magnifique séquence de treize bas-reliefs en plâtre d’Antonio Canova, inspirés de la mythologie d’Homère, Virgile et Platon, nous nous arrêtons pour écouter le son d’une mélodie dansante. Le motif de la danse avait été abordé à plusieurs reprises par Canova dans la peinture, avec une interprétation douce et captivante de l’ancien, attribuable au thème de la grâce. C’est ainsi que les notes de la Gavotte en Rondeau de Partita n. 3 en mi majeur pour violon seul de Johann Sebastian Bach interprété par le maestro Gianfranco Ricci.

Composée à Cöthen, vers 1720, dans une période particulièrement fructueuse pour Bach, la Troisième Partita en mi majeur, ainsi que deux autres Partitas, et trois sonates pour violon seul, est arrivée à nos jours à travers un manuscrit original de Bach lui-même ou par Anna Maria Magdalena. Bien qu’elles aient été lues, jouées et entendues d’innombrables fois, ces compositions nous réservent toujours de nouvelles surprises car elles révèlent toute la beauté que l’on peut tirer du violon.

Le troisième mouvement, Gavotta et Rondò, reprend le rythme et la structure d’une élégante et vivante danse de cour française du XVIIIe siècle, construite sur un rythme binaire élancé et léger, dans laquelle on retrouve également de rares épisodes monodiques. Malgré les références évidentes à la musique de divertissement, le grand Bach crée une chaîne contrapuntique miraculeuse, presque un défi à l'instrument mélodique par excellence, et une provocation à la mode contemporaine, encline à la simplification et à la galanterie.

L'Orchestra Sinfonica Giuseppe Verdi de Milan a été fondé en 1993 par Vladimir Delman et est immédiatement devenu une référence incontournable pour le grand répertoire symphonique de Milan et de toute la Lombardie. La résidence permanente de l’orchestre est l’Auditorium de la Fondation Cariplo de Milan, qui, en raison de ses caractéristiques esthétiques, technologiques et acoustiques, est considérée comme l’une des meilleures salles de concert italiennes, ainsi que comme un lieu historique de la culture milanaise.

Afin d’encourager l’art de l’écoute, en plus de la Saison musicale, divisée en différentes revues (Saison symphonique, Musique de chambre, Crescendo in Musica, Musica & Scienza, laVerdiPops, laVerdi allo Studio), il existe de nombreuses activités destinées aux écoles qui font partie du projet éducatif, parrainé par le Ministère de l’Éducation, de l’Université et de la Recherche, du Bureau régional des écoles de Lombardie, avec le soutien de la Fondation Cariplo, de la Région Lombardie, de la Fondation Donna L Kendall et du Cidim (Comité national italien de musique). Le projet a été créé dans le but de donner vie à la musique classique en tant qu'expression culturelle de la société moderne, d’intégrer l’enseignement scolaire, de permettre l’appréciation aussi bien de la musique symphonique que de tout autre genre musical, sans barrières idéologiques, en utilisant le langage universel comme outil d’intégration.

Toujours à l'écoute du monde des jeunes et avec la vocation, dès sa création, à la diffusion de la musique, la Fondation met en œuvre une série d’animations et d’installations pour les étudiants, les enseignants et le personnel des Universités de Milan et de Lombardie. Sous la direction du Directeur général et artistique Ruben Jais, le 20 septembre 2020, l’Orchestra Sinfonica de Milan a inauguré la saison symphonique 2020/2021. Dynamisme et flexibilité, en ce moment historique particulier, sont deux caractéristiques clés de l’activité artistique, car plus que jamais il est essentiel d’avoir une programmation qui permette de gérer l’offre musicale en surveillant attentivement les différentes phases pandémiques et la nouvelle approche du public, s’adaptant à chaque fois avec promptitude et rapidité.

oip.zgbsgaubzd6 jxy5jd 3cwhae8

Information

Date: De Jeu 10 Déc 2020 a Jeu 7 Jan 2021

Organisé par : Orchestra Sinfonica di Milano Giuseppe Verdi

Entrée : Libre


1508