Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Activez les cookies pour faciliter votre navigation sur le Web. OK

Journées de l'Art Contemporain-Italian Contemporary Art: "Antonio Ligabue et les oscillations du goût", conférence d'Alessandro Giardino

Date:

7/12/AM


Journées de l'Art Contemporain-Italian Contemporary Art:

À l'occasion des Journées de l'Art Contemporain-Italian Contemporary Art (5-11 décembre 2020), promues par le Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale en collaboration avec le Ministère du Patrimoine Culturel et des Activités et du Tourisme (MiBACT) et Association des Musées Italiens d'Art Contemporain (AMACI), l'Institut Italien de Culture de Montréal est heureux de présenter la conférence d'Alessandro Giardino, "Antonio Ligabue et les oscillations du goût".

Lundi, le 7 décembre, 17h HNE (23h, Rome)

Enregistrement requis

Grand protagoniste de l'art du XXe siècle, Antonio Ligabue œuvre en dehors des schémas artistiques de son temps, en raison de la maladie mentale et d'une situation de marginalisation aggravée par l'exil en Italie, un pays qu'il ressentira toujours comme étranger. Là où ses peintures sont normalement associées au mouvement naïf né en France à la fin du XIXe siècle, et repris par les artistes italiens dans sa variante primitiviste et "strapaesana", l'art de Ligabue est à peine retracé dans la veine nostalgique et réactionnaire de ces manifestations artistiques. Son art doit plutôt être interprété comme une forme de régression psychique transformée en style sous la pression de la critique et du marché.

Dans ce webinaire, le professeur Alessandro Giardino se concentrera sur trois aspects du travail de l'artiste, qui montrent l'oscillation de ce dernier entre l'intentionnalité créative et la réception artistique. En premier lieu, en effet, il analysera la série d'autoportraits, examinant l'éventail des interprétations proposées par la critique dans le passé et questionnant la possibilité d'attribuer à l'œuvre d'art un sens indépendant de son créateur, même dans un cas limite comme celui de Ligabue. Dans un deuxième temps, il mettra la série des bêtes de la savane en parallèle avec celle des animaux de la basse-cour (ou de la ferme), afin de contraster deux interprétations psychanalytiques de l'art : celle qui voit dans l'art une cristallisation des traumatismes non résolus, et celle qui valorise son potentiel thérapeutique. Enfin, il examinera la réception du travail de l'artiste de sa mort à nos jours, en entrant dans le mérite des différentes étiquettes stylistiques - naïf, expressionniste, art corporel et art écologique - qui ont servi à définir ses œuvres.

Alessandro Giardino est professeur agrégé et codirecteur du Département de langues et littératures modernes de l'Université Saint-Laurent, New York, où il occupe également le rôle de coordonnateur de programme en Études Européennes. Ses recherches et publications ont touché plusieurs domaines, et en particulier l'écriture des minorités en Méditerranée et le XVIIe siècle dans une perspective interdisciplinaire. Son dernier livre est The Body of Naples. Corporeality and Performativity in Baroque Naples (Ed. Rowman & Littlefield, 2017). Il a récemment travaillé sur un roman de genre mixte (fiction historique / de genre).

Information

Date: Lun 7 Déc 2020

Heure: Alle 17:00

Organisé par : MAECI - MiBACT - AMACI

en partenariat avec : Istituto Italiano di Cultura di Montréal

Entrée : Libre


1505