Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Activez les cookies pour faciliter votre navigation sur le Web. OK

"Les traces laissées: les Italo-Canadiens au travail" (#IICMONTREALWEBINARSERIES)

Date:

8/10/AM


L'Institut Italien de Culture de Montréal, l'Association des Écrivains Italo-Canadiens (AICW) et le Département de langues et littératures étrangères et cultures modernes de l'Université de Turin, dans le cadre de la série de webinaires consacrés au travail de l'écriture, une expérience animée par des auteurs italo-canadiens, des traducteurs, des réalisateurs, des journalistes, des rédacteurs en chef, des blogueurs…, sont heureux de présenter le webinaire intitulé "Les traces laissées: les Italo-Canadiens au travail".

Jeudi, 8 octobre 2020, 13h HNE

Inscription requise

Le professeur Carmen Concilio et le Dr. Maria Cristina Seccia présentent le thème et les objectifs de la XVIIIe Conférence biennale de l'AICW, intitulée Les traces que nous laissons: les Canadiens d'origine italienne et leurs œuvres, organisée par Domenico Beneventi et Licia Canton (Università degli Studi de Turin, 6-8 octobre 2021). Le webinaire, animé par Francesco D'Arelli, directeur de l'Institut Italien de Culture de Montréal, présente des extraits des contributions préparées pour la XVIIIe Conférence biennale, ainsi que des notes de commentaires du professeur Joseph Pivato, la description d'une photo de Vincenzo Pietropaolo, lectures littéraires de John Calabro, Arianna Dagnino et Gianna Patriarca et le documentaire Creative Spaces: Queer and Italian Canadian, réalisé par Licia Canton.

John Calabro, né en Sicile et grandi en France, est arrivé au Canada à l'adolescence. John est un éducateur, un éditeur, un entrepreneur culturel et un auteur. Il a publié Bellecour, The Cousin et An Imperfect Man. Il a été président et co-éditeur de Quattro Books, président de l'AASC, producteur d'Inspire, Toronto International Book Fair, vice-président de l'AMIA et producteur de Prism Prize, une remise de prix pour vidéoclips de musique. Retraité, il continue d'écrire et aime passer du temps avec ses petits-enfants. John parle couramment l'anglais, le français et l'italien.

Licia Canton a publié 12 livres, dont The Pink House and Other Stories (2018), Almond Wine and Fertility (2008), Vino alla mandorla e fertilità (2015). En tant que rédactrice en chef d'Accenti Magazine, elle organise le concours photo «Capturez un moment italien». Son projet le plus récent est le documentaire Creative Spaces: Queer and Italian Canadian. Elle est Honorary Fellow en traduction (2018-21) à l'Université de Hull. En 2019, elle a été professeure invitée et écrivaine en résidence à l'Université de Calabre et présidente de l'AICW. Pour son travail dans la culture, elle a reçu le prix Italie dans le monde (2018). Elle est titulaire d'un doctorat en recherche de l'Université de Montréal.

Carmen Concilio est professeure agrégée de littérature anglaise et anglophone à l'Université de Turin et titulaire d'un doctorat en études anglaises à l'Université de Pise. Elle est rédactrice et coéditrice de Word and Image in Literature and the Visual Arts (2016) et Imagining Aging: Representations of Age and Aging in Anglophone Literatures (2018). Spécialiste de la littérature canadienne, elle a contribué à diverses publications italo-canadiennes. Son principal domaine de recherche et d'expertise est la littérature, les arts et les sciences humaines environnementales.

Arianna Dagnino est une écrivaine et traductrice littéraire canadienne d'origine italienne. Elle a publié des livres - en italien et en anglais - sur la fiction et la non-fiction créative, ainsi que sur l'impact des technologies numériques et sur la mobilité mondiale. Parmi eux: l'Afrikaner. A Novel (Guernica, 2019), Transcultural Writers and Novels in the Age of Global Mobility (Purdue UP, 2015) et Jesus Christ Cyberstar. As the origin of the Internet (Ipoc, 2009). Avec son collègue le Dr Ernest Mathijs, elle a également réalisé le scénario basé sur son roman The Afrikaner. Arianna donne des cours sur l'écriture créative et l'adaptation cinématographique à l'Université de la Colombie Britanique au Department of French, Hispanic and Italian Studies.

Gianna Patriarca est l'auteure primée de huit livres de poésie, d'un livre pour enfants et d'un recueil de nouvelles. Ses livres, présentés dans de nombreux documentaires, figurent dans la liste des cours de nombreuses universités au Canada, aux États-Unis et en Italie. Italian Women and Other Tragedies, traduit en italien, en est à sa quatrième édition. Son recueil de fiction All My Fallen Angelas (Inanna, 2016) sera bientôt traduit en italien. À venir avec Inanna: To the men who write good bye letters (2020) et This Way Home (2021). Gianna travaille actuellement sur son roman The Sicilian's Bride.

Vincenzo Pietropaolo, né en Italie (1951), est un photographe et écrivain qui a commencé sa carrière artistique en documentant la communauté d'immigrants italiens au Canada. Il s'est distingué en tant que bookmaker photo, explorant les questions de justice sociale et combinant des photographies avec son écriture originale. Il a publié plus d'une douzaine de livres, dont Not Paved With Gold (immigrants italiens), Harvest Pilgrims (travailleurs agricoles migrants) et Invisible No More (déficience intellectuelle). En 2020, il a publié Where Angels Come to Earth: An Evocation of the Italian Piazza (avec Mark Frutkin). En mai 2021, il publiera Toronto: 50 Years of Photographs, une chronique humaniste de sa ville d'adoption. Pietropaolo a participé et organisé plus de 100 expositions individuelles et internationales, dont une exposition permanente au Musée canadien des droits de la personne.

Joseph Pivato, né en Italie, est professeur émérite d'études littéraires à l'Université Athabasca où il donne des cours de littérature comparée sur des auteurs italo-canadiens. Il est titulaire d'une M.A. et d'un Ph.D. en littérature comparée. En 1985, il a édité Contrasts: Comparative Essays on Italo-Canadian Writing, la première analyse critique de cette littérature émergente. Il a publié Echo: Essays on Other Literatures (1994), The Anthology of Italo-Canadian Writing (1998) et des livres sur George Elliott Clarke, Sheila Watson, Mary di Michele, Caterina Edwards, F.G. Paci, Pier Giorgio Di Cicco et d'autres auteurs. Il est le président fondateur de l'AICW, 1986.

Maria Cristina Seccia est chercheuse à l'Université d'Udine où elle travaille actuellement sur le projet de recherche "(Self-) Translating the Mother in Italo-Canadian Women’s Writing". Elle mène des recherches sur la traduction italienne de la littérature italo-canadienne depuis 2009 dans diverses institutions au Royaume-Uni et depuis 2016, elle est présidente de l'AICW.

cropped logo con bordoh

 

Information

Date: Jeu 8 Oct 2020

Heure: Alle 13:00

Organisé par : istituto Italiano di Cultura di Montréal

en partenariat avec : Association of Italian Canadian Writers (AICW)

Entrée : Libre


1467