Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Activez les cookies pour faciliter votre navigation sur le Web. OK

"Italiani di chiese e processioni a Montréal": un livre photo publié prochainement (#IICMONTREALWEBINARSERIES)

Date:

11/08/AM


L'Institut Italien de Culture de Montréal, dans le cadre de la XXVII édition de la Semaine Italienne de Montréal (du 7 au 23 août 2020), événement planifié et organisé par le Congrès National des Italo-Canadiens, a le plaisir de présenter en avant-première le projet éditorial intitulé "Italiani di chiese e processioni a Montréal", conçu par l'Institut Italien de Culture et créé avec la collaboration de l'Église Mère Catholique des Chrétiens, dirigée par le Père Giuseppe Fugolo de la Congrégation des Missionnaires de Saint Charles Borromée ou Scalabriniani. Le livre photographique, accompagné de textes de Claudio Antonelli, Francesco D'Arelli, Guglielmo D'Onofrio, Giuseppe Fugolo, Valentina Gaddi, Gabriele Giannini, Andrea Paolella (auteur des photos), Massimo Rossi, Filippo Salvatore e Matteo Soranzo, sera publié par Guernica Editions. Lors de cette présentation, vont intervenir Connie Guzzo McParland, Présidente des Éditions Guernica, C. Antonelli, écrivain et journaliste, F. D'Arelli, directeur de l'Institut Italien de Culture, et A. Paolella, scientifique et photographe.

Mardi, 11 août 2020, 17h30 HNE (Montréal)

Inscription requise

La présence italienne à Montréal est nombreuse et revendique une ancienneté de plus d'un siècle. On dénombre quelques centaines de milliers d'Italiens et au moins dix églises, où les curés officient encore souvent en italien. Ces églises furent construites grâce à l'effort d'émigrants italiens, entre les années vingt et les années soixante-dix du siècle dernier et portent des noms qui appartiennent à la tradition de leurs bâtisseurs, tels que la Consolata, la Madonna del Divino Amore, la Madonna della Difesa, Madonna di Pompei, San Giovanni Bosco. Les églises sont enrichies de statues, d'ex-voto et d'œuvres d'art envoyées d'Italie. "Italiani di chiese e processioni a Montréal" est un projet photographique destiné avant tout à témoigner de quelques moments quotidiens de la vie religieuse de la communauté italienne de Montréal, communauté qui se réunit le dimanche, qui défile en procession dans les rues de la ville, qui embellit les églises d'œuvres italiennes: en définitive, un monde de plus en plus frêle, figé dans le temps, qui exprime l'un des visages indéniables de l'Italie dans le monde.

Claudio Antonelli, né à Pisino (Istria), a passé sa jeunesse à Naples et vit maintenant à Montréal. Il est titulaire d'un diplôme en droit de l'Université «Federico II» de Naples et de l'Université de Montréal; une maîtrise en bibliothéconomie de l'Université de Montréal et un doctorat en littérature italienne de l'Université McGill à Montréal. Ecrivain, journaliste et observateur raffiné des liens inséparables entre la patrie et l'identité de l'individu, il a publié des articles, des essais, des livres... sur les communautés d'expatriés, le déracinement, l'exode des Giuliani, les préjugés sur les émigrants italiens, le mythe de l'Amérique, la langue italienne... Parmi ses nombreuses publications, il faut retenir avant tout: Espatrio, fedeltà, identità. Omaggio all'Istria e al Canada (Edarc, 2007), Pavese, Vittorini e gli americanisti. Il mito dell'America (Edarc, 2008), Elio Vittorini: sempre contemporaneo (Edarc, 2011), L'Italiano lingua "in tilt"(Edarc, 2014) et en dernier Cari Italians... Le mie lettere a BSev (Edarc, 2017). En 2003, il a reçu du Président de la République Italienne le titre de «Chevalier de l'Ordre de l'Étoile de la solidarité italienne» pour avoir «apporté un soutien constant au fil des ans à la langue et à la culture italiennes du Québec».

Présidente et codirectrice de Guernica Editions, Connie Guzzo McParland est titulaire d'un diplôme en littérature italienne et d'une maîtrise en création littéraire de l'Université Concordia (Montréal). En 2017, elle a reçu le prix David McKeen pour son roman de thèse, Girotondo. En 2005, un extrait de ce roman, Verso Halifax, a remporté la deuxième place du Prix littéraire Cosseria à Cosseria, en Italie. Son roman The Girls of Piazza d'Amore (Linda Leith Publishing, 2013) a été sélectionné pour le prix Concordia First Novel Award par le Quebec Writer's Federation. Son deuxième roman, The Women of Saturn, a été publié en 2017 par Inanna Publications et sera bientôt publié en italien par Rubbettino Editrice.

Andrea Paolella est né à Reggio D'Émilie en 1984. En 2008, il s'est diplômé en chimie à l'Université de Bologne. En 2013, il a obtenu son doctorat en nanosciences à l'Institut Italien de Technologie de Gênes. Après un post-doctorat obtenu de l'Université McGill (Montréal), actuellement il est chercheur pour le développement de nouveaux matériaux au Département de Stockage et conversion de l'énergie auprès de l'Institut de Recherche Énergie Québec (IREQ) d'Hydro Québec. En tant que photographe, il a publié: Senza Oriente Nessun Occidente (Comune de Reggio Emilia, 2008), Questi Qui (CGIL Reggio Emilia, Silvana Editoriale, 2009), I luoghi di Pasolini (Centre d'études P.P. Pasolini, Silvana Editoriale, 2010), La strage dei trent'anni (Associazione 2 Agosto 1980, Clueb 2010), L'Emiliano Postmoderno. In viaggio con P.V. Tondelli (PostCart 2013). Il a collaboré avec la revue Il Foglio degli Eremiti, Istanti et Quaderni del Vittoriale.

Information

Date: Mar 11 Aoû 2020

Heure: Alle 17:30

Organisé par : Istituto Italiano di Cultura di Montréal

en partenariat avec : Chiesa Cattolica Madre dei Cristiani

Entrée : Libre


1446