Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Activez les cookies pour faciliter votre navigation sur le Web. OK

“Politique vs. Littérature - Le Mythe de Dante et le Discours sur l`Identité Nationale Italienne”, conférence donné par Stefano Jossa, Royal Holloway, University of London

Date:

31/03/AM


“Politique vs. Littérature - Le Mythe de Dante et le Discours sur l`Identité Nationale Italienne”, conférence donné par Stefano Jossa, Royal Holloway, University of London

"ANNULÉE en raison de l'urgence épidémiologique Covid-19"

L’Institut Italien de Culture, en collaboration avec le Department of Languages, Literatures, and Cultures-Italian Studies de McGill University est heureux de présenter la conférence donné par Stefano Jossa intitulée “Politique vs. Littérature - Le Mythe de Dante et le Discours sur l'Identité Nationale Italienne”.

Mardi 31 mars 2020, 11 h 35 à 12 h 55
McGill University, Arts Building, 260
853 Sherbrooke Street Ouest
Montreal (QC) H3A 2T6
Conférence sera donnée en anglais

Pendant la Renaissance, Dante était considéré comme le héros national par excellence, comme le révèlent les mémoires de Mazzini, D'Azeglio et Settembrini. L'imaginaire littéraire de la Reinassance italienne a été étudié de manière approfondie par Alberto Mario Banti dans La nazione del Risorgimento; mais les conséquences de ce fondement littéraire de l'identité nationale en Italie n'ont pas encore été suffisamment discutées. Pourquoi Dante et non Pétrarque, Boccace, Ariosto ou Tasso? Pourquoi Dante a-t-il été choisi comme homme, avec le poids de son expérience humaine exemplaire, plutôt que comme poète, pour ses extraordinaires succès littéraires célébrés dans le monde entier? Dans cette présentation, je vais essayer de reconstruire le processus qui a conduit cette distinction entre Dante l’homme et Dante l’homme de lettres dans le discours littéraire et politique italien des deux derniers siècles.

Stefano Jossa est professeur titulaire au Département de langue, littérature et culture pour l’italien, au Royal Holloway (Université de Londres). Il se spécialise sur la Renaissance italienne et l'identité nationale italienne exprimée à travers la littérature. Il a écrit L’Italia letteraria (Il Mulino, 2006), Ariosto (il Mulino, 2009) et Un Paese senza Eroi: L’Italia da Jacopo Ortis a Montalbano (Laterza, 2013). Il a aussi édité et co-écrit les livres suivants: avec Claudia Boscolo, Scritture di resistenza. Sguardi politici dalla narrativa italiana contemporanea (Carocci, 2014); avec Giuliana Pieri, Chivalry, Academy, and Cultural Dialogues: The Italian Contribution to European Modernity (Legenda, 2016); avec Jane E. Everson et Andrew Hiscock, Ariosto, the Orlando Furioso and English Culture (Oxford, 2019). Il a occupé la ‘’Chaire De Sanctis’’ à l’École Polytechnique (ETH) de Zurich et il a été professeur invité aux universités de Parme et de Roma Tre. Son dernier livre est La più bella del mondo. Perché amare la lingua italiana (Einaudi, 2018).

Information

Date: Mar 31 Mar 2020

Heure: De 11:35 à 12:55

Organisé par : Istituto Italiano di Cultura di Montréal

en partenariat avec : Department of Languages, Literatures, and Cultures

Entrée : Libre


Lieu:

McGill University, Arts Building, 260 - 853 Sherbr

1355