Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Activez les cookies pour faciliter votre navigation sur le Web. OK
iic_montreal

Quatre-vingtième anniversaire de la mort de Gabriele d’Annunzio (1er mars 1938) – Claudio Pozzani, “La sensualité et la musique du mot”.

Date:

24/05/AM


Quatre-vingtième anniversaire de la mort de Gabriele d’Annunzio (1er mars 1938) – Claudio Pozzani, “La sensualité et la musique du mot”.

À l'occasion du quatre-vingtième anniversaire de la mort de Gabriele d'Annunzio (1° mars 1938), l’Institut Italien de Culture de Montréal est heureux d’annoncer le spectacle de Claudio Pozzani, “La sensualité et la musique du mot”.

Jeudi, le 24 mai, 18h – Entrée gratuite
Institut Italien de Culture de Montréal
1200, Ave. du Dr Penfield
Spectacle en langue italienne

Claudio Pozzani enchantera le public avec la lecture de divers poèmes (La Pioggia nel Pineto, Sopra un erotik, La Passeggiata, La Sera Fiesolana, Meriggio, I Cani...) et de plusieurs d’extraits d’œuvres en prose (Il Piacere, Notturno, Libro Segreto...) de Gabriele d’Annunzio, qui révèle la sensualité et la musicalité inimitables du «mot» dans sa langue.

Gabriele d'Annunzio, écrivain et homme politique (Pescara 1863-Gardone Riviera, Brescia, 1938), était l'un des plus grands représentants du décadentisme européen. Homme cultivé, il a assimilé différentes tendances littéraires et philosophiques, qui lui ont permis de créer son style incomparable. En 1888, il s'installe à Rome, où il fréquente l'aristocratie qui lui a inspiré le roman Il piacere (1889). Pendant un séjour à Naples (1891), il s'intéresse aux œuvres de Nietzsche et de Wagner. Ses lectures nietzschéennes se manifestent clairement dans ses romans Trionfo della morte (1894) et Le vergini delle rocce (1896). Son histoire d’amour tourmentée avec l’actrice Eleonora Duse, devient sa source d’inspiration pour l’écriture théâtrale. En quelques années, d'Annunzio composa ses principales œuvres, du roman Il fuoco (1900) à la tragédie pastorale La figlia di Iorio (1904). Après un séjour en France, il revient en Italie. En 1915, il est invité à Quarto dei Mille pour inaugurer le monument aux «Mille» et ensuite il débute une ardente campagne interventionniste. En 1919, il dirigea une expédition de vétérans. Ils partirent de Ronchi (plus tard appelé "dei Legionari") pour atteindre la ville de Rijeka (Fiume). Grâce à un coup de main d’unités paramilitaires, il s’empara de la ville et y fonda la Régence italienne de Carnaro. Il en détiendra le contrôle pendant plus d'un an et rédigera avec De Ambris la Carta del Carnaro. En décembre 1920, il fut finalement expulsé de l'armée italienne. Il se retira dans la villa Cargnacco sur le lac de Garde, qu’il nommera plus tard le "Vittoriale degli Italiani", où il y vécut le reste de sa vie avec un égard privilégié. En 1924, il fut élevé au rang de prince de Montenevoso; il supervisa l'édition nationale de ses œuvres et en 1937, il devint président de l'Académie royale d'Italie.

Claudio Pozzani - Né à Gênes (Italie) en 1961, est poète, romancier et artiste. Connu pour ses lectures en public, Claudio Pozzani a participé à plusieurs festivals poétiques internationaux, en Europe, Amérique Latine et Asie. Ses poèmes ont été traduits en plusieurs langues. Il organise le Festival International de Poésie de Gênes depuis 1995, ainsi que d'autres manifestations artistiques et culturelles internationales en Europe.

Information

Date: Jeu 24 Mai 2018

Heure: Alle 18:00

Organisé par : Istituto Italiano di Cultura di Montréal

Entrée : Libre


Lieu:

Istituto Italiano di Cultura di Montréal 1200 Av.

1089